commune nouvelle

plan granier

Commune de Granier

 

plan aime

Commune d’Aime

 Réunion publique document de présentation

INFORMATION COMMUNE NOUVELLE

.

  info fin sepembre 2015

Plusieurs   problèmes rencontrés dans le processus de création de la commune nouvelle (discussion du mois d’août début septembre)ont trouvé des solutions. Le conseil municipal ( réunion du 28 septembre) a décidé de relancer le travail de réflexion qui nous amènera peut être à cette création. Nous ne manquerons pas de vous informer.


info du 12 septembre 2015

Lors du conseil municipal du 31 août les élus de Granier se sont prononcés favorablement à la poursuite des réflexions en cours avec les deux autres communes, avec une nécessité de prendre une décision lors d’un conseil municipal fin septembre (délais imposé par les procédures) .

Lors d’une réunion que nous avons eu en mairie d’Aime avec les services de la préfecture et le cabinet Comète qui avait réalisé l’étude financière de chacune des communes nous sommes rentrés dans les questions techniques et dans les points de détails d’un rapprochement de communes.

Des points importants qui pourraient constituer des blocages ont été soulevés. Par exemple la création d’une commune nouvelle entraînerait la disparition des communes associées à Aime (Longefoy, Tessens, Villette) et cela ne pourrait pas se faire et s’expliquer dans un délais très court. D’autre part pour une commune de plus de 3500 habitants la parité entre les adjoints est obligatoire. Granier arriverait avec 3 adjoints hommes, et Centron avec 2 adjoints hommes et une femme et les maires délégués des 3 communes associées à Aime sont aussi 3 hommes. Il n’est pas possible, un an après les élections que ces élus qui travaillent dans une équipe municipale au quotidien pour leurs communes perdent leur fonction. La population ne le comprendrait pas non plus.

En l’état actuel des choses le regroupement des 3 communes n’est donc pas possible pour le 01 janvier 2016.

A partir du mois d’octobre la loi de finances va être discutée à l’assemblée nationale. Il y a des projets d’amendements pour demander le report de l’avantage financier des regroupements de communes de un an. Si cet amendement était adopté il permettrait aux communes souhaitant se regrouper de disposer de plusieurs mois afin d’envisager toutes les solutions possibles.

Au delà de l’aspect financier qui n’est pas négligeable il y a des intérêts communs aux 3 communes. Les contacts entre les élus se poursuivent, et nous sommes vigilants sur les évolutions qui pourraient survenir dans la loi.

Le projet de commune nouvelle n’est pas abandonné, il est suspendu.

Le Maire.

Christian Duc


Le mot du Maire (juillet 2015)

 

Une commune nouvelle est un regroupement de plusieurs communes voisines dans le but d’en faire une seule. Pour inciter les communes à se regrouper l’état baisse leurs dotations, sauf si elles se regroupent.

 

Pour GRANIER cela entraînerait une baisse importante des possibilités de financement des nouveaux équipements publics, de l’entretien de l’existant ou du fonctionnement quotidien de la commune.

 

Le conseil municipal réfléchit à cette possibilité de regroupement qui permettrait de garder les dotations de l’état (avec en plus un bonus de 5%). C’est pour cette raison qu’une étude a été menée pour un éventuel regroupement des communes de Valezan, La Côte d’Aime, Aime et Granier. Finalement si le projet de commune nouvelle abouti, il se fera entre Aime et Granier qui se regrouperont pour ne former qu’une seule commune.

 

Une commune nouvelle permettrait d’additionner les forces des deux communes au lieu de se laisser affaiblir par manque de moyens financiers. Nous pourrions nous dire qu’avec moins de moyens nous ferons moins de choses, mais il faut voir plus loin. La situation financière actuelle de la commune est bonne mais il est possible que, avec moins de dotations de l’état, dans quelques années la commune ait toute juste les moyens d’entretenir ce qui existe. On ne peut pas laisser le temps s’arrêter et laisser mourir notre village. Un regroupement, si il a lieu, devra se faire dans le respect des spécificités de chaque commune, et se traduira par une charte entre elles, dans laquelle chaque conseil municipal exprimera ses choix : projets pour l’avenir de la commune, répartition des rôles entre communes, amélioration des services à la population … Outre l’aspect financier avec la préservation des dotations de l’état, cette commune nouvelle permettrait à Granier de bénéficier de nombreux services. Par exemple les dossiers de demandes de subventions sont de plus en plus compliqués à monter pour des montants de subventions de plus en plus faibles. Une association avec Aime permettrai de bénéficier de l’appui de spécialistes juridiques, de techniciens ou des services de la police municipale … J’ai demandé aux élus de réfléchir sur ce qui est important pour eux, pour préserver l’identité de notre village et surtout assurer son avenir. Il y a encore beaucoup de travail et des études complémentaires à mener pour permettre au conseil municipal de prendre une décision qui sera probablement la plus importante du mandat. Au final, les élus devront décider en début d’automne s’ils souhaitent créer une commune nouvelle au 01 janvier 2016.

 

Christian Duc

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *